Créer une page de vente en 7 étapes

Marketing digital

Temps de lecture : 11 minutes

Créer une page de vente représente une étape importante dans le déroulement de votre tunnel. Convaincre un prospect que notre offre est celle qui lui faut est un travail qui demande du temps et de la réflexion. Votre client idéal doit être au coeur du processus, à vous de lui montrer en quoi votre produit ou votre offre est la solution à son problème. J’ai choisi de décortiquer ici les 7 étapes qui me semblent indispensables pour rédiger une page qui convertit. De la structure à la forme, en passant par le choix du CMS ou de la rédaction, voici tous mes conseils pour mettre en avant vos produits.

1) Définir son client idéal (persona)

Impossible de démarrer cet article sans parler de la base en marketing : bien connaître son client idéal (ou persona). Ce n’est pas la partie la plus fun, mais c’est un travail indispensable et ça paraît logique. Comment créer un argumentaire de vente si on ne sait pas avec certitude à qui on vend ? Votre client idéal, c’est un peu le client avec lequel vous rêvez de travailler. C’est celui que vous allez adorer accompagner, celui qui va cartonner grâce à vos conseils, celui qui est prêt à payer votre expertise et celui qui va vous faire une super pub. Le produit que vous vendez doit être conçu pour régler ses problèmes et soulager ses douleurs.

Pour définir l’avatar de ce client idéal, vous devez vous mettre dans sa peau et le personnifier. Qui est-il ? Où habite-il ? Quelles sont ses passions ? Ses centres d’intérêt ? Quel âge a-t-il ? Quels sont ses désirs ? Quelles sont ses peurs ? Qu’est-ce qui l’empêche de passer à l’action ? Qu’est-ce qui le motive à atteindre ses objectifs ? Vous connecter à votre persona est le moyen le plus efficace de cibler votre communication et de toucher ce fameux client idéal. Si vous n’avez pas une vision claire de qui il est, inutile de commencer à rédiger une page de vente. Commencez par travailler sur la définition de votre persona.

J’aimerais également ajouter que cela peut évoluer avec le temps et la connaissance de votre marché. Si vous avez déjà réalisé ce travail depuis un moment, vous replonger dans ce portrait ne sera jamais du temps perdu. L’expérience vous a forcément appris à mieux connaître vos prospects et vos clients. Capitalisez sur ce que vous savez aujourd’hui et que vous ne saviez pas avant. Et si vous avez du mal à engager ce travail, appelez vos prospects. Proposez des entretiens, discutez avec eux de vive voix est le meilleur moyen de poser vos questions, de creuser certains sujets et d’apprendre à connaître votre cible.

 

2) Clarifier sa promesse de vente

En marketing, on parle d’USP : Unique Selling Proposition. Vous devez être capable d’expliquer en une phrase en quoi votre offre est unique. Qu’est-ce qui la différencie ? Pourquoi vos clients devraient-ils choisir de travailler avec vous et pas avec quelqu’un d’autre ? L’USP contient généralement votre promesse, ou l’objectif que vous allez permettre à vos clients d’atteindre. Quels résultats peuvent-ils espérer en achetant chez vous ? Le message doit être clair et concis, il doit être compris facilement et à la première lecture.

Mon UPS est la suivante : « Deviens assistante virtuelle freelance en 4 mois ». On y retrouve l’objectif ciblé (devenir assistante virtuelle), le mot « freelance » vient également renforcer l’idée d’un métier indépendant (et de travailler à son compte) et il y a une temporalité : 4 mois. Quelle est votre UPS ? Prenez un moment pour y réfléchir, car cette phrase va quasiment devenir un mantra qu’on régulièrement partout sur votre page de vente. Inspirez-vous de ce qui vous entoure ! À la télé, sur les réseaux. Quel est le slogan de vos marques préférées ?

Explorez le web et lisez des pages de vente. Quel est le message clé ? Quelle est la promesse ? Comment est-elle structurée ? Quels sont les bénéfices ?

 

creer-sa-pagede-vente-1.jpg

 

3) Choisir son CMS

Que vous ayez déjà un site internet ou non, le CMS sur lequel vous allez créer votre page de vente a son importance, je m’explique… Si vous êtes dans l’optique de créer une page de vente, c’est que vous avez un produit à vendre. S’il s’agit d’un infoproduit comme une formation en e-learning par exemple, vous payez probablement un hébergement (LearnyBox, Podia, Kajabi, Système Io, etc.). Ce type de plateforme propose généralement des outils pour créer vos pages de capture, vos pages de vente et autres pages nécessaires pour le paiement en ligne.

Utiliser sa plateforme de formation pour créer sa page

Il peut être intéressant pour vous de passer par cette même plateforme. L’avantage c’est la possibilité de mesurer vos conversions. Des outils comme LearnyBox ou Système Io vous donneront des indicateurs sur la performance des pages de votre tunnel, ce qui n’est pas le cas de WordPress par exemple, sur lequel vous hébergez peut-être votre site web. L’autre inconvénient est que si vous souhaitez mettre en pause votre abonnement, votre page sera probablement inaccessible.

Rédiger sa page de vente via son CMS

En ce qui me concerne, j’ai fait le choix de créer ma page de vente sur WordPress, qui est le CMS que j’utilise pour mon site, mais j’ai également copié cette page sur Kajabi que j’utilise pour l’hébergement de ma formation. La raison de ce choix est avant tout esthétique. Les outils de mise en forme des pages des plateformes spécialisées dans l’hébergement de formation sont souvent limitées. Avec WordPress j’ai mes habitudes et ça me permet de gagner du temps.

Cibler sa communication

Si j’ai choisi de créer une page de vente sur Kajabi en parallèle, c’est pour pouvoir scinder ma communication. J’ai par exemple une page de capture sur mon site, et une page de capture sur Kajabi. La première me permet de capter les visiteurs qui sont sur mon site (et donc le trafic naturel), la seconde est une landing page uniquement dédiée aux visiteurs qui proviennent du trafic payant (et donc de mes pubs Facebook). Non seulement ça me permet de mesurer les résultats de mes campagnes, mais c’est aussi mieux pour mon SEO (puisque le taux de rebond peut largement être impacté par le trafic qui provient des pubs).

Réfléchissez donc bien à l’endroit où vous allez créer votre page de vente, car c’est un processus qui prend du temps.

 

4) Définir la structure de son argumentaire

Ok, passons à présent au coeur du sujet, la structure de votre page de vente. Il s’agit d’une page stratégique puisqu’elle fait partie des éléments stratégiques de votre tunnel. Son rôle ? Convaincre votre prospect que votre produit est LA solution à son problème. Pour cela, vous devez structurer votre argumentaire.

Structurer sa page de vente de manière logique

N’oubliez pas que sur internet et contrairement à un commerce physique, vous n’êtes pas en face de votre potentiel client pour lui donner des informations, échanger sur ses éventuels freins à l’achat et le rassurer. La page de vente est là pour ça. Son objectif est de vendre bien sûr, mais surtout d’apporter toutes les réponses aux questions que peut se poser votre prospect, mais aussi celles qu’il ne se pose pas encore.

Travailler son contenu rédactionnel est donc indispensable pour l’informer et le convaincre. Commencez par travailler votre structure, rédigez un plan synthétique de chaque partie et sous-partie de votre page de vente. Rappelez-vous votre objectif… convaincre votre prospect que vous avez la solution pour résoudre son problème.

C’est Blair Warren qui a dit “People will do anything for those who encourage their dreams, justify their failures, allay their fears, confirm their suspicions, and help them throw rocks at their enemies.”

En français : les gens feront n’importe quoi pour qui encouragent leurs rêves, justifient leurs échecs, confirment leurs doutes et les aide à jeter des pierres à leurs ennemis. Cette seule phrase reprend les différents éléments qui doivent apparaître dans votre page de vente.

Vous devez :

  • encourager leurs rêves en les aidant à se projeter dans la situation désirée ;
  • justifier leurs échecs en les aidant à se convaincre que si tout ce qu’ils ont essayé auparavant pour quitter leur situation actuelle a échoué, c’est tout simple parce qu’ils n’avaient pas la bonne solution ;
  • confirmer leurs doutes en étant réaliste sur les difficultés de leur situation, tout en leur montrant qu’il existe néanmoins des solutions ;
  • jeter des pierres à leurs ennemis en pointant du doigt ceux qui sont responsables de leur situation actuelle.

Utiliser la structure AIDA

En marketing, la structure AIDA fait partie des notions indispensables à avoir. Vous devez attirer l’Attention du lecture (grâce à une promesse par exemple, pour lui donner envie de lire la suite). Vous devez susciter son Intérêt et le garder en haleine et mettant en avant ce que vous pouvez faire (ou changer) pour lui – vous devrez parler bénéfices. Vous devez ensuite faire naître le Désir en le projetant dans la situation ou l’état désiré pour lui donner envie de passer à l’Action. Et enfin l’objectif est de le faire passer à l’action en achetant. C’est à ce niveau que vous devez intégrer notamment les appels à l’action.

La méthode AIDA est connue et sert souvent de base pour rédiger une page de vente qui convertit. Ce type structure peut également être reprise dans l’ensemble des contenus que vous rédigez. Que ce soit un email de vente, un texte de publicité ou même une publication Instagram pour une invitation à un webinaire par exemple. Soyez créatif et appropriez-vous ce concept.

Pour en revenir à la structure et finir, notez les éléments clés de votre argumentaire pour avoir une vision d’ensemble avant de passer à la rédaction.

 

5) Créer une page de vente

Créer une page de vente demande du temps. Ce n’est pas un travail que vous allez pouvoir faire entre deux ou en quelques heures. Dans la mesure où il s’agit d’un élément stratégique de votre tunnel, vous devez donc y accorder du temps et de l’attention. Voici mes conseils pour réussir votre rédaction.

Rédiger un premier jet

Sculptez dans le marbre. Commencez par écrire sans réfléchir aux mots que vous utilisez, l’important est de faire émerger les idées clés. Ne pensez pas à rédiger parfaitement. Le premier travail que vous aurez fait sur la structure devrait vous donner un bon coup de pouce, mais la rédaction demande du temps. Certains copywriters travaillent plusieurs versions de la même page pour en retenir uniquement la meilleure ! Par la suite, vous pourrez effectuer plusieurs relectures pour retravailler le contenu.

Demander une relecture à un proche

N’hésitez pas à vous faire relire par quelqu’un qui ne maîtrise pas du tout votre sujet, vous saurez ainsi si votre page est claire et facilement compréhensible. L’idéal serait de solliciter votre client idéal. Si l’un de vos proches est dans votre cible, une relecture de sa part vous permettrait de vous assurer que votre contenu est compréhensible.

Écrire comme si vous parliez à un ami

Votre rédaction doit être simple ! N’utilisez pas de jargon technique, à moins que vous ne cibliez les experts bien sûr. Encore une fois, privilégiez les phrases courtes. L’internaute est volage et son attention peut rapidement être captée ailleurs. En rédaction web, une idée par phrase ! Écrivez aussi comme vous parlez. Vous devez être fidèle à votre style puisque c’est ce qui doit donner envie au lecteur de travailler avec vous.

Répéter la promesse

Vous vous rappelez de l’USP ? Votre promesse doit apparaître clairement sur votre page de vente et on doit la retrouver régulièrement (comme un mantra je vous disais ;-)). Jouez sur les effets de style pour être certain qu’elle soit visible : gras, taille, police, couleur. Vous pouvez d’ores et déjà la placer au tout début de votre page de vente pour que ce soit le premier élément qui soit lu (et retenu).

Une fois votre page de vente lue, votre prospect doit être convaincue que votre produit est la solution à son problème, mais aussi que vous êtes la bonne personne pour l’accompagner. Et puis… améliorer sa page de vente et la perfectionner prend du temps. Vous aurez toujours l’opportunité de la retravailler par la suite.

Déléguer sa page de vente

Si vous n’avez pas de compétences rédactionnelles, je vous recommande vivement d’engager ou de travailler avec copywriter. Il sera le plus qualifié pour vous aider à rédiger de manière percutante. Si vous savez écrire pour le web et que vous êtes à l’aise à l’écrit, foncez ! Le copywriting ne s’improvise pas et demande une réelle expertise. Déléguer cette partie c’est l’assurance que votre texte sera clair, sans fautes et surtout qu’il aura de l’impact. Le métier du copywriter est de convaincre, il est donc à l’aise avec les mots et saura s’imprégner de votre environnement pour créer un texte qui vous ressemble.

 

6) Travailler la forme

Vous avez le fond, parlons à présent de la forme. Une page de vente doit être aérée. Dans la mesure ou cette dernière est généralement longue, la difficulté est de capter et de conserver l’attention du lecteur.

Privilégier des combinaisons de couleurs faciles à lire

Faites attention aux couleurs que vous utilisez. Si vous choisissez un fond uni, assurez-vous que la couleur du texte soit bien lisible. Color Review est un super outil gratuit qui pourra vous indiquer si les combinaisons que vous avez choisies sont bien adaptées à l’oeil. Ne choisissez pas plus de 3 couleurs, restez simple !

Aérer le texte

Les blocs de textes qui font une dizaine de lignes ont tendance à décourager le lecteur. Non seulement vous devez être concis (une idée par phrase et pas de phrases à rallonge), mais vous devez aussi aérer votre texte. Sautez des lignes, utilisez les listes à puces, créez des infographies si ça peut aider, bref, rendez votre page la plus agréable possible.

Ajouter des images

Pour améliorer l’expérience utilisateur, n’hésitez pas à ajouter des photos pour illustrer vos propos. Aidez le lecteur à se projeter dans la situation désirée pour créer de l’émotion chez lui. Vous pouvez utiliser des images libres de droit ou bien les vôtres bien sûr. Les images peuvent également être utilisées pour créer des moments de césure entre les différentes parties de votre page de vente. Cela peut être utile pour recapter son attention ou l’aider à se projeter sur la suite de la lecture.

Utiliser des polices lisibles

Un peu plus haut, j’ai parlé des combinaisons de couleurs, il en est de même pour les polices. Si votre charte graphique comporte des polices spécifiques, assurez-vous qu’elles viennent mettre en soutenir le texte. Si elles demandent un effort de lecture de la part de l’internaute, oubliez ! Le fond doit primer sur la forme.

Limiter les points de fuite

Si vous choisissez de créer une page de vente sur votre site internet, certains éléments sont peut être paramétrés pour apparaître sur chaque page. Sur le mien, c’est le cas pour le bandeau qui met en avant mon compte Instagram, c’est aussi le cas de mon bas de page ou de mon menu principal. N’hésitez pas à désactiver ses éléments pour éviter les points de fuite et garder le lecteur concentré.

 

7) Communiquer sur sa page de vente

Une fois votre page de vente finalisée (pfiou), il ne vous restera plus qu’à la promouvoir. Elle doit être évidemment facilement accessible sur votre site internet (sauf si ça ne fait pas partie de votre stratégie), mais elle peut également être mise en avant sur d’autres supports.

Créez des épingles sur Pinterest

Pinterest est un réseau puissant qui a l’avantage de fonctionner sur la base du recyclage de contenu. Contrairement à Instagram où il faut poster pour apparaître sur le fil d’actualité de vos abonnés, Pinterest est avant tout un moteur de recherche. Quelqu’un qui cherche des informations sur votre domaine peut facilement tomber sur votre contenu. Le trafic est bien plus naturel quand il provient de Pinterest ! N’hésitez pas à créer plusieurs épingles différentes et à les poster. Et si vous ne savez pas utiliser ce réseau, faites appel à une assistante virtuelle qui pourra vous accompagner sur ce sujet ! 😉

Ajoutez le lien dans votre bio sur Instagram

Vous êtes actif sur Instagram ? Pensez à ajouter le lien vers votre page de vente directement sur votre profil. Si vous utilisez un service comme Linktree ou que vous avez créé une page dédiée sur votre site internet, intégrez le lien. Il sera ainsi facilement accessible pour les nouveaux abonnés ou ceux qui s’intéressent à votre activité.

Ajoutez le lien dans votre description de chaîne YouTube

Vous avez une chaîne YouTube ? Vous pouvez aussi intégrer le lien dans la description automatique qui s’ajoute sur chaque nouvelle vidéo. Vous pourrez facilement paramétrer le texte depuis les réglages généraux de votre chaîne via YouTube Studio.

Utilisez votre tunnel de vente

Bien entendu, en fonction de votre tunnel de vente, d’autres réseaux ou plateformes sont peut-être intéressants à utiliser : emails, Facebook, LinkedIn, et autres. Faites le point sur les outils que vous utilisez au quotidien et soyez stratégique.

 

Nous arrivons à la fin de cet article qui je l’espère vous aura permis d’y voir plus créer dans les différentes étapes nécessaires pour créer une page de vente. Il ne me reste plus qu’à vous souhaitez bon courage, ou plutôt, bonne rédaction !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Articles similaires

INSCRIPTION
RECEVOIR LA MASTERCLASS

DÉCOUVRIR
LE MÉTIER
D'ASSISTANTE VIRTUELLE

MASTERCLASS GRATUITE
close-link