Comment Devenir Assistante Virtuelle ? Mode d’emploi

Assistante Virtuelle

Temps de lecture : 5 minutes

Vous vous demandez comment devenir assistante virtuelle ? Autant aller droit au but, il n’existe pas vraiment de fiche métier, ni de diplôme officiel pour ce métier. Pourtant, c’est une activité en ligne qui fonctionne bien et pour laquelle il y a de la demande. Si vous rêvez de travailler à la maison et que vous êtes prête à vous investir, cette profession digitale en vogue est peut-être une piste intéressante pour vous. Envie d’en savoir plus ? Je vous propose de découvrir ensemble les compétences nécessaires à avoir pour lancer son activité de freelance, les options pour se former et la meilleure manière de trouver des clients.

 

1) Faire le point sur son expérience professionnelle

Tout d’abord, sachez que chaque expérience professionnelle compte. Cela signifie que quel que soit votre métier actuel ou précédent, vous avez déjà développé des compétences : secrétariat, activité commerciale, gestion RH, communication, etc. Vous avez peut-être le sentiment d’être novice, de ne pas avoir d’expérience concernant le web. Même si c’est vrai, il n’empêche que vos expériences passées ont forgé votre expérience et vous ont permis d’acquérir un certain nombre de savoirs (savoir-être et savoir-faire).

Même si vous n’êtes pas vendeuse, votre métier vous a probablement permis d’acquérir des compétences commerciales. Même si vous n’êtes pas secrétaire, votre activité vous a peut-être donné l’occasion de développer des connaissances en matière de gestion administrative.

Si vous entamez une reconversion professionnelle, quelle qu’elle soit d’ailleurs, vous ne repartez jamais vraiment de zéro. Tout ce que vous avez appris à l’école et pendant votre carrière est un bagage solide qui vous accompagnera dans votre futur activité en ligne. C’est aussi ce que l’on appelle les compétences transposables. Chaque activité que vous avez exercée a enrichi votre expertise, a consolidé des acquis, ou vous a permis de développer de nouveaux savoirs-faire. Tout cela vous donne une belle base en tant que futur assistante virtuelle.

 

2) Se former pour devenir assistante virtuelle

Une fois que vous aurez fait le point sur vos compétences professionnelles actuelles, vous pourrez vous lancer plus sereinement et préparer votre reconversion. Si votre expérience compte, une formation est évidemment essentielle pour vous permettre de monter en compétences.

La première question que vous devez vous poser est la suivante : quels clients souhaitez-vous cibler ?

On distingue deux profils d’assistante virtuelle : celles qui souhaitent travailler pour des entreprises traditionnelles et celles qui préfèrent se concentrer sur les entreprises en ligne.

Dans le second cas, vous devrez impérativement vous former au marketing digital. Cela ne s’improvise pas. Les entreprises qui fonctionnent à 100 % en ligne n’ont pas les mêmes besoins que les autres. Le web marketing regroupe l’ensemble des bonnes pratiques pour gagner en visibilité sur internet et développer son chiffre d’affaires grâce aux médias numériques tels que les réseaux sociaux ou un site web par exemple.

Vous vous demandez si vous le bon profil pour vous lancer dans cette activité ? Voici quelques exemples des qualités à avoir pour se lancer sereinement :

  • faire preuve d’une grande autonomie (en tant que future freelance c’est indispensable ;
  • aimer le monde du web (réseaux sociaux, blogging, communication, etc.) ;
  • faire preuve de polyvalence (l’assistante virtuelle est un véritable couteau-suisse du web ;
  • avoir une grande capacité d’adaptation ;
  • etc.

En matière de compétences, voici celles qu’il vous faudra impérativement acquérir  :

  • comprendre le fonctionnement d’un blog ;
  • apprivoiser et gérer les réseaux sociaux ;
  • apprendre à utiliser certains logiciels et outils informatiques ;
  • travailler sur des tunnels de vente ;
  • prendre en main un auto-répondeur ;
  • configurer un formulaire de paiement ;
  • analyser les données et les résultats ;
  • etc.

Tous ces aspects sont d’ailleurs développés dans Formation Assistant Blogueur, le programme que j’ai créé pour les femmes qui souhaitent se reconvertir et devenir assistante virtuelle.

 

3) Trouver ses premiers clients pour lancer son activité professionnelle

Si travailler en ligne de chez vous ne vous fait pas peur et que vous êtes formée, alors l’étape suivante est de trouver vos premiers clients. Je sais que la prospection peut impressionner ou rebuter. Mais elle est indispensable pour démarrer une activité freelance. Je vous rassure, je ne parle pas des techniques de démarchage téléphonique agressif d’il y a 10 ans.

Les méthodes ont évolué depuis, et heureusement. La première chose à faire est de savoir avec quel(s) type(s) de client(s) vous avez envie de travailler. Je mets les « s » entre parenthèses parce que vous pouvez choisir de travailler avec un seul client, ou plusieurs, c’est à vous de voir. Demandez-vous qui est votre client idéal, avec qui vous aimeriez travailler. Un homme ? Une femme ? Peu importe ? Quelqu’un d’actif ? Quelqu’un qui partage vos valeurs ? Un infopreneur dans le domaine de la santé, du sport, du blogging, ou plutôt de la musique, par exemple ? etc.

Une fois que tout ça sera défini, vous pouvez commencer à chercher des clients. Comment ? En y allant au culot ! En contactant directement des blogueurs que vous connaissez et dont vous appréciez le travail par exemple.

Mais vous pouvez aussi passer par certains réseaux sociaux, comme LinkedIn par exemple, qui est dédié aux professionnels. Regardez sur quel réseau votre prospect est le plus actif, cela augmente vos chances de le joindre. Ça montre également que vous vous intéressez à son travail et à sa manière de communiquer. Vous pouvez également faire jouer le bouche-à-oreille. Il est terriblement efficace.

Enfin, utilisez votre propre réseau. Il y a peut-être dans votre entourage des personnes qui ont un business en ligne ou des connaissances. Parlez de votre activité autour de vous ! Si vous ne lancez pas la ligne, le poisson ne mordra jamais à l’hameçon ;-).

Quoi qu’il en soit, préparez toujours votre prospection en amont :

  • étudiez le site de votre client potentiel ;
  • intéressez-vous à la manière dont il le monétise ;
  • observez sa façon de communiquer ;
  • évaluez les aspects sur lesquels il pourrait avoir besoin de déléguer ;
  • etc.

Une fois que vous serez prêt, contactez-le. Ajustez votre proposition de prestation en fonction de ses besoins ! En procédant de cette manière, vous mettrez toutes les chances de votre côté. Par la suite et si la collaboration se concrétise, vous pourrez encadrer la relation avec un contrat de prestation de services.

Ce qu’il faut retenir sur ce métier digital en vogue

Vous l’avez compris, pas de fausses promesses. Devenir assistante virtuelle ne convient pas à tout le monde. Mais si vous avez un profil débrouillard, touche-à-tout et à l’écoute, vous ferez un très bon bras droit pour les webentrepreneurs. Votre motivation et votre sens de l’organisation seront vos meilleurs alliés pour vous lancer dans cette aventure. N’oubliez pas que vous avez déjà certainement beaucoup de compétences utiles, et que vous pouvez apprendre les autres. Lisez beaucoup sur le sujet, faites preuve de curiosité, regardez des vidéos, formez-vous. Si vous n’êtes pas sûr que ce métier soit fait pour vous, n’hésitez pas à découvrir ma masterclass gratuite.

Article rédigé par Olga Parcouret, Rédactrice Web

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Articles similaires

INSCRIPTION
RECEVOIR LA MASTERCLASS

DÉCOUVRIR
LE MÉTIER
D'ASSISTANTE VIRTUELLE

MASTERCLASS GRATUITE
close-link